Entreprise de parcs et jardins

Vertige

Tous les arbres ont leurs caractéristiques propres à chacun. Dépendamment de son essence, de sa variété ou de son cultivar, chaque arbre pousse à un rythme différent et atteint des hauteurs et largeurs différentes.

Planter le bon arbre au bon endroit

Petit pont en bois sur une rivière en automne

Votre jardin, c’est notre métier

Bien choisir l’emplacement d’un arbre

Tous les arbres ont leurs caractéristiques propres à chacun. En fonction de son essence, de sa variété ou du sol qui l’accueille, chaque arbre pousse à un rythme différent et atteint des hauteurs et largeurs différentes. Ces différences de physionomie font que nous devons faire un plan et réfléchir pour s’assurer de planter le bon arbre au bon endroit. Il faut définir nos objectifs clairement et identifier les obstacles sur la propriété.

Déterminer ses objectifs à court et long terme

La plantation d’un ou de plusieurs arbres est un projet qui peut être complexe en fonction de la configuration du terrain et des obstacles (bâtiments, orientation, lignes électriques, etc.). C’est pourquoi la première tâche à accomplir avant la première pelletée de terre, est de mettre ses objectifs sur papier.

Exemples d’objectifs à atteindre lors de la plantation d’arbres:

  • Créer de l’intimité
  • Bloquer le son
  • Créer de l’ombrage
  • Donner une valeur ornementale à une propriété
  • Remplacer des clôtures par des haies végétales
  • Remplacer des arbres en fin de vie
  • Bloquer le vent
  • Tempérer la propriété été comme hiver
  • Empêcher l’érosion des sols

Le projet de plantation doit répondre à des besoins à court terme puisque qu’un arbre prend beaucoup de temps à atteindre sa maturité, sauf si vous optez pour la plantation d’un grand sujet. Évidemment, les besoins en terme d’intimité et d’ombrage prendront plusieurs années avant d’être comblés. Le projet de plantation devra donc être satisfaisant sur le plan ornementale pour pouvoir l’apprécier à court terme.

Les arbres: créateurs d’intimité

Que ce soit pour cacher la devanture d’une maison en milieu urbain ou pour créer un écran avec les voisins, les arbres sont champions dans la création d’intimité. Les conifères sont souvent choisis pour accomplir cette tâche puisqu’ils conservent leur feuilles (aiguilles) 12 mois par année. En plus d’avoir un feuillage permanent, la densité de son feuillage fait du conifère un excellent choix pour un maximum d’intimité.

Masquer le son grâce aux arbres

Les arbres sont capables de réduire d’absorber une grande partie du son créé par le trafic urbain. C’est pourquoi nous voyons souvent des haies végétales plantées en bordures de routes principales qui séparent les propriétés des grands chemins. Encore une fois, les résineux sont un bon choix pour couper le son toute l’année.

Des arbres utilisés comme parasol

Plusieurs essences d’arbres feuillus peuvent être utilisées comme parasol au dessus d’une terrasse ou d’un patio. Certains de ces feuillus s’étendent beaucoup en largeur ayant donc la capacité de recouvrir une bonne partie d’une terrasse laissant aux propriétaires le loisir de profiter des belles journées chaudes d’été.

Les arbres valorisent les propriétés

Avoir le choix entre deux maisons semblables et de valeurs égales la quelle choisirions-nous entre celle qui n’a aucun arbre et celle qui a de belles plates-bandes et une belle variété d’arbres matures bien choisis? Bien sûr la maison avec un terrain bien garni en végétaux se vendra plus rapidement que sa compétitrice de valeur égale. Les arbres sont un argument de vente assez puissant puisqu’ils prennent tant de temps à grandir.

Arbre dans le coucher du soleil

Transformer une clôture ordinaire en clôture verte

Qui de plus fade qu’une clôture d’acier pour délimiter une propriété résidentielle? En plus de ne pas donner d’intimité, une clôture d’acier n’a pas de valeur ornementale pour un terrain. Pourquoi ne pas remplacer les clôtures pour des haies de cèdres ou par d’autres types de clôtures dites vertes? Une haie de cèdre ou d’arbustes feuillus demande de l’entretien mais donne de l’intimité et un peu de verdure à une cour arrière. Un type de clôture verte qui devient de plus en plus populaires sont les clôtures de saules vivantes.

La vie après la mort

Comme tout vivant, les arbres finissent tous par mourir un jour. Au lieu de se laisser surprendre par la mort d’un arbre et d’être obliger d’abattre l’arbre sans avoir de relève pour le remplacer. Il vaut mieux prévoir le coup et en planter un autre lorsque l’on s’aperçoit qu’un arbre faiblit ou qu’il est attaqué par un insecte ravageur, le sclolyté par exemple ou par un champignon tel que la chalarose dans le cas du frêne.

Les arbres brise-vents

En plus d’absorber les bruits, les arbres sont capables d’agir comme brise-vent. On voit souvent des rangés d’arbres plantées dans les champs pour diminuer l’impact du vent sur les cultures. On voit aussi ces magnifiques haies hautes qui protègent les maisons dans les cantons de l’Est.

Les arbres: climatiseurs naturels

Planter le bon arbre au bon endroit lui permet d’agir comme climatiseur naturel. Des arbres plantés de manière à couper les vents dominants de l’ouest aident à réduire les coûts de chauffage en hiver. Aussi, des feuillus plantés de façon à réduire l’ensoleillement sur une maison en plein été aideront à réduire la température dans la maison et réduire les coûts de climatisation. Toutefois, il faut utiliser des feuillus et non des conifères à cette fin pour permettre à la lumière du soleil d’atteindre la maison en hiver pour aider à la réchauffer.

Soutiens des sols

Les arbres et leurs systèmes racinaires sont reconnus pour leur capacité à retenir les sols qui serait susceptibles de s’éroder. Que ce soit le long d’un cours d’eau d’un lac ou d’une importante dénivellation, les arbres sont champions pour empêcher l’érosion des sols. Les feuillus ont tendance à avoir un système racinaire plus profond que celui les résineux qui a tendance à rester plus en surface.

Les obstacles à considérer avant de planter un arbre

Un arbre planté au mauvais endroit peu sembler à la bonne place à court terme mais peut devenir nuisible à moyen terme voir dangereux à long terme. Par exemple, un chêne rouge planté entre l’entrée de la cour et de la maison peut être bien beau les 5 premières années mais, à moyen terme, il finira par produire des glands au dessus des véhicules et endommagera les carrosseries. Ensuite, à plus long terme ses racines infiltreront les conduites souterraines puisque le chêne rouge produit des racines qui pénètrent profondément dans le sol.

La maison

Un arbre planté trop près d’une maison peut endommager les drains. Contrairement à la croyance populaire, une racine ne peut pas fissurer une fondation en bon état mais peut s’infiltrer dans une fissure existante et créer des infiltrations d’eau. Il n’est pas suggéré de planter des arbres qui produisent des fruits volumineux et pesants près des maisons pour éviter les dommages à la toiture et aux gouttières.

L’entrée de cour

Il est recommandé d’éviter de planter des conifères le long des entrées de cour puisque les résineux ont tendances à produire beaucoup d’écoulement de sève. En plus de gommé votre voiture, ces sécrétions sont assez acide et risque d’abîmer la peinture des voitures qui y sont exposés régulièrement. Encore une fois, les arbres qui produisent beaucoup de fruits durs sont à éviter puisqu’ils poquent facilement la carrosserie des voitures exposées.

La piscine

Pour des raisons évidentes, planter des arbres près d’une piscine ne serait pas un choix judicieux. Premièrement, si l’arbre n’est pas planté au nord de la piscine, il créera de l’ombrage à l’eau du bassin tôt ou tard dans la journée. Aussi, un arbre avec des branches qui surplombent la piscine y laissera tomber des feuilles et des fruits durant la saison de la baignade.

Les fils électriques

Arbres et fils électriques ne font pas très bon ménage. Si des arbres à grand déploiement sont plantés sous des fils moyenne tension, hydro québec viendra s’en occuper une fois tout les 3-5 ans. Lorsque HQ taille les arbres nuisibles à la ligne de transport électrique. Ils ont pour mandat de dégager les branches des fils pour une distance de 3 mètres. Bien souvent les arbres se retrouvent dévisagé puisqu’ils se trouvent dans la zone de 3m. Prévoir une bonne distance des fils ou planter des arbres de plus petite taille à maturité pour éviter d’éventuels problèmes.

Les propriétés voisines

Il ne faut pas oublier les voisins lors de la plantation d’arbres! Les voisins aussi ont-ils une piscine tout près de la limite du terrain? L’arbre planté nuira-t-il éventuellement aux véhicules stationnés dans sa cour? C’est le genre de questions qu’il faut se poser avant de planter un arbre pour éviter de causer des querelles de voisinage qui auraient pu facilement être évitées.

Les jeux pour enfants

Pour des motifs évident, il y a certaines essences d’arbres à garder loin des jeux pour enfants. L’aubépine, par exemple, est un arbre à petit déploiement qui produit des épines très rigides pouvant atteindre 5 cm de longueur, parfois plus. Les arbres à croissance très rapide sont à proscrire puisqu’ils sont les premiers à brisé lors de tempête de vent ou de neige. Leur faible densité de bois est responsable de leur grande faiblesse. On peut penser aux peupliers, saules, etc.

Faire un plan

Une fois les objectifs déterminés et les obstacles de la propriétés bien identifiés, la prochaine étape est la production d’un plan. En utilisant le plan d’implantation de la propriété il est facile de bien identifier les obstacles et de placer les arbres désirés en tenant compte de leur taille à maturité. Ce plan permettra de mieux visualiser le projet de plantation d’arbres et d’y apporter des correctifs si nécessaire. Cette étape est très importante et il vaut la peine d’y consacrer du temps. Une fois les arbres bien enracinés il est difficile de changer d’idée.

Articles associés

Pin It on Pinterest